The Rolling Stones

Groupe

Londres, Royaume-Uni

Qui est The Rolling Stones ?

Nous sommes en 1962. Six jeunes Britanniques turbulents et passionnés de blues montent un groupe et le baptisent The Rolling Stones, en hommage à leur idole, le bluesman Muddy Waters et à son fameux morceau. Brian Jones et Keith Richards sont à la guitare. Mick Jagger chante. Ian Stewart, écarté quelques mois plus tard, est au piano. Puis, le bassiste Bill Wyman et le batteur Charlie Watts complètent la formation.
Présentés comme les anti-Beatles (un coup marketing de génie mais monté de toute pièce), les garçons défraient la chronique, multiplient les provocations et affolent les jeunes. Ils ont été la parfaite incarnation du rock dans l’imaginaire collectif, excès compris.
Dans les années 1960, le monde est profondément bouleversé. La jeunesse désire ardemment se libérer des carcans de ses aînés et la musique se répand dans toutes les chambres grâce aux transistors, les mini-cassettes et les vinyles. Le bouillonnement artistique et musical est incroyable et The Rolling Stones participe à cette secousse salvatrice grâce au duo créateur Jagger/Richards. Sa musique, empreinte de blues, offre à la pop un rock bourré d’énergie, insolant et terriblement efficace. Les riffs de guitare des Stones seront gravés dans la mémoire de millions de jeunes, décennies après décennies. Ils ont été la parfaite incarnation du rock, excès compris.
La mort de Brian Jones en 1969 sera un choc pour toute une génération, symbole de la fin de l’insouciance et d’un réveil brutal. Ron Wood, guitariste de Faces, rejoindra le groupe dans les années 1970 pour ne plus le quitter.
Les garçons rebelles font partie des plus anciens groupes de rock encore en activité. Ils continuent de se produire sur scène, malgré les sarcasmes sur leur grand âge et les rumeurs de rupture. Et malgré le décès de Charlie Watts en 2021, les pierres ne s’arrêtent pas de rouler.

À l’époque, on est ou Beatles ou Rolling Stones. Ou du côté des gars sympas, gais, bien élevés, ou du côté des affreux, provocants, diaboliques…Edgard Garcia et Evelyne Pieiller, « Une histoire du rock pour les ados » (Au diable vauvert) rééd. 2019

Playlist

« Paint It, Black » par The Rolling Stones, 1966

3:47

« She’s A Rainbow » par The Rolling Stones, 1967

4:13

« You Can’t Always Get What You Want » par The Rolling stones, live @ Forest National Arena, Bruxelles, 17 octobre 1973

11:01

« (I Can’t Get No) Satisfaction » par The Rolling Stones, 1965

3:55

« Not Fade Away » par The Rolling Stones, 1964 (reprise de Buddy Holly et The Crickets)

5:08

The Rolling Stones - Like A Rolling Stone - OFFICIAL PROMO

4:25

Vous trouvez qu'il manque un média ?

Créez un compte ou connectez vous pour suggérer d'autres médias.

Se connecter
Logo
HomepageSearchSign inLog inMy profile
About MeloContact us
Composé par Zebrock