Soul Makossa

Morceau

1972

« Soul Makossa » en quelques mots

Le titre le plus populaire du célèbre saxophoniste camerounais Manu Dibango a été enregistré à l’occasion de la 8ème Coupe d’Afrique des Nations, la CAN pour les amateurs de foot, organisée dans son pays natal en 1972. Ce morceau paraît sur le 45-tours officiel de la compétition, sur sa face B (la face A étant réservée à l’hymne de la Coupe aujourd’hui totalement oublié). Avec la défaite de l’équipe du Cameroun, le disque est d’abord ignoré. Ce sont les Afro-Américains qui vont le sortir de l’ombre, et inviter Manu Dibango à New-York, pour se produire au fameux Apollo Theater de Harlem. Suivra une tournée dans les plus grosses salles de spectacle du pays.
Ce tube dansant fait la part belle au makossa, bijou de la tradition musicale du Cameroun qu’on reconnaît à ses lignes typiques de guitare et de basse. Samplé, ou plutôt volé, par Michael Jackson dans « Wanna Be Startin’ Somethin’ » en 1982, ou encore par Rihanna dans « Don’t Stop the Music » en 2008, Manu Dibango s’est systématiquement battu pour défendre son titre.
Le musicien nous a quitté en 2020 mais « Soul Makossa » ne cesse de résonner aux quatre coins du monde.

Paroles de "Soul Makossa"

Makoosa Akeela Mama Ko mama Sa maka makoosa Mama ko mama Sa maka makoosa Mama ko mama Sa maka makoosa Hey, soul makoosa Su maiyea Hey, soul makoosa Atteele Hey, soul makoosa Mosoma

Playlist

« Soul Makossa » par Manu Dibango, archive INA, 1973

3:45

Collections

Vous trouvez qu'il manque un média ?

Créez un compte ou connectez vous pour suggérer d'autres médias.

Se connecter
Logo
HomepageSearchSign inLog inMy profile
About MeloContact us
Composé par Zebrock