Love In Vain

Morceau

1937

« Love In Vain » en quelques mots

Morceau classique du blues, « Love In Vain » aborde LE grand sujet de ce genre musical aux racines du rock : le thème de l’amour non-partagé. Ce titre est l’un des 41 morceaux gravés par Robert Johnson en 1937, à San Antonio (Texas) après plusieurs années à jouer et à se faire un nom dans le delta du Mississippi. Il compte, avec “Crossroads” et “Sweet Home Chicago”, parmi les grands classiques du blues composés par ce musicien génial, assassiné à cause d’une histoire… de femme. La vie de bluesman côtoyait toutes les misères d’un monde rude et violent. Robert Johnson y chante d’une voix désespérée son amour pour une femme qui s’en va. La guitare se fait subtile pour donner toute sa place à la plainte du bluesman.
« Love In Vain » sera repris avec succès par les turbulents, mais dévoués, Rolling Stones plus de trente ans plus tard.

Paroles de “Love In Vain”

Well I followed her, to the station With a suitcase in my hand Yeah, I followed her to the station With a suitcase in my hand Whoa, it’s hard to tell, it’s hard to tell When all your love’s in

Playlist

“Love In Vain” par Robert Johnson, 1937

2:21

Vous trouvez qu'il manque un média ?

Créez un compte ou connectez vous pour suggérer d'autres médias.

Se connecter
Logo
HomeRechercheS'inscrireSe connecterMon profil
À proposNous contacter
Composé par Zebrock