Cithare

Instrument

La cithare, un instrument aux racines multiples

La cithare désigne davantage à une catégorie qu’un instrument précis. En effet, « cithare » désigne de nombreux instruments à cordes pincées d’origines très diverses. Aujourd’hui, on parle aussi bien de la cithare japonaise sur table koto, de la cithare indienne sur tube bin ou rudra-vina, ou en-core de la cithare sur caisse du Moyen Orient dit qanun.

Chargement...

Exemple de qanun (Crédits : Jean-Marc Anglès)

Chargement...

Exemple de koto (Crédits : Jean-Marc Anglès)

Chargement...

Exemple de rudra-vina (Crédits : Jean-Marc Anglès)

Sur les images présentées ici, on voit que ces cithares sont donc constituées d’un support, agissant comme une caisse de résonance, sur lequel sont disposées des cordes tendues. Le musicien produit alors du son avec cet instrument en pinçant ou en tirant les cordes avec ses doigts. La corde émet alors un son amplifié par la surface de bois, comme pour le koto et le qanun. Les sons produits par la cithare se rapprochent alors de ceux produits par la harpe. On en joue en étant as-sis la plupart du temps, en tailleur ou agenouillé.

La cithare est aussi un instrument associé à une forme de spiritualité. Dans la mythologie grecque, sa construction est un symbole de l’univers. Ses cordes représentant le niveau du monde, la sur-face de l’instrument fait donc écho à la terre face au ciel. De nombreuses croyances et philosophies se sont fortement inspirées de cet instrument pour bâtir un rapport harmonieux au monde qu’illustre Pythagore dans son traité de mathématiques l’Harmonie des Sphères proposant un parallèle idéal entre le rapport de distance des planètes et celui des notes de musiques.

Chargement...

Pythagore s'inspirant de la cithare (Crédit image : Maor Eli, Music by the numbers: from Pythagoras to Schoenberg, Princeton, Princeton University Press, 2018.)

Chargement...

Représentation de l'Harmonie des Sphères (Crédit image : Schafer Raymond Murray, Le paysage sonore: le monde comme musique, GLEIZE Sylvette (traduit de l’anglais, The Tuning Of The World, Knopf, 1977), Marseille, Editions Wildproject, 2010.)

Par Hugo Lioret, étudiant en master 2 Médiation de la Musique, Université Sorbonne Nouvelle

Playlist

Cithare japonaise sur table, dit koto

4:23

Cithare indienne sur tube, dit rudra-vina

7:44

Vous trouvez qu'il manque un média ?

Créez un compte ou connectez vous pour suggérer d'autres médias.

Se connecter
Logo
HomeRechercheS'inscrireSe connecterMon profil
À proposNous contacter
Composé par Zebrock