Billie Jean

Morceau

1982

« Billie Jean », couronnement d’un roi intemporel

Dès ses premières secondes, ce titre au succès interplanétaire, reconnaissable entre mille, déclenche chez des millions d’individus une irrépressible envie de danser. Après 28 secondes d’introduction, batterie singulière et ligne de basse devenue mythique, le Roi de la Pop fait une nouvelle fait la démonstration, s’il en fallait, de son talent hors norme.

Nous sommes en 1982. Trois après l’immense succès de Off The Wall, son premier album produit en collaboration avec Quincy Jones, Michael Jackson s’apprête à sortir son chef d’œuvre, Thriller. Cet album de légende est composé de morceaux pop ciselés qui entreront dans la légende comme la chanson éponyme « Thriller » ou « Beat It ». Et bien sûr « Billie Jean » qui sera un tube. Les paroles esquissent une histoire fictive, mais inspirée de la folle célébrité des Jackson 5. Une belle « fan » clame que Michael Jackson est le père de son enfant, ce que la star dément devant les tribunaux. Un premier avertissement sur les conséquences d’une célébrité trop vite acquise ?
Le perfectionniste Michael Jackson travaillera longuement sur ce morceau. Il peine à trouver le « hook », ce qui va accrocher l’oreille, et les premières versions sont décevantes. Quand le bassiste Louis Johnson lui propose une ligne de basse, tout s’éclaire, et le chanteur prend des paris artistiques risqués : introduction longue, installation de batterie innovante… Malgré les réticences des médias de l’époque, notamment MTV qui refuse longtemps de passer des artistes noirs par peur de perdre son public blanc, les paris pris par Michael Jackson s’avèrent payants. Le morceau et l’ensemble de l’album transcendent les clivages raciaux dans l’Amérique blanche des années 1980 et conquièrent les dancefloors du monde entier.

« Billie Jean » vole la première place de tous les hit-parades et reste à ce jour le single le plus vendu de Michael Jackson. Avec « Beat It » et « Thriller », le titre contribue au succès phénoménal de l’album, qui s’écoule à 66 millions d’exemplaires. Comme pour ajouter au mythe, c’est sur « Billie Jean » que Michael Jackson réalise pour la première fois en public son célèbre moonwalk lors du « Motown 25 » en 1983. Il interprètera ce morceau à chacune de ses tournées, toujours vêtu de sa tenue pailletée emblématique. Encore aujourd’hui, de nombreux artistes font leurs armes en reprenant ce hit.

Quarante ans après, la magie opère toujours à travers les générations, et le morceau, intemporel, reste garant de déhanchés aux quatre coins du globe.

Paroles de « Billie Jean » (en anglais uniquement)

She was more like a beauty queen from a movie scene I said don't mind, but what do you mean, I am the one Who will dance on the floor in the round? She said I am the one, who will dance on the

Playlist

« BILLIE JEAN » par THE CIVIL WARS (reprise), 2011

4:27

« BILLIE JEAN » par MICHAEL JACKSON (live au Motown 25), 1983

5:00

"Billie Jean" par Tony Succar, 2015 (Pérou)

5:34

"Billie Jean" par Michael Jackson, 1982

4:56

Collections

Vous trouvez qu'il manque un média ?

Créez un compte ou connectez vous pour suggérer d'autres médias.

Se connecter
Logo
HomepageSearchSign inLog inMy profile
About MeloContact us
Composé par Zebrock