Bagarre

Groupe

Paris, France

Bagarre, la fougue et la liberté

Il serait insolemment vulgaire et réducteur d’essayer de faire rentrer Bagarre dans des cases. Bien plus qu’un groupe, Bagarre est un collectif, un cerbère à cinq têtes. Une bête mythique, unique, qui a besoin de chacun de ses membres pour survivre. Cette bête se terre dans un studio en sous-sol, dans la capitale, comme une société secrète. Ses cinq mousquetaires inséparables, qui se sont rencontrés au gré de soirées, se cachent derrière des pseudos : Emmaï Dee, La Bête, Majnoun, Maître Clap, et Mus. Une fille, quatre garçons, aucun leader. Chacun touche à tout, dans un souci d’égalité et d’horizontalité. Chacun écrit, compose, chante, danse, performe.

Il serait aussi réducteur de tenter de leur coller une étiquette de genre. La horde mélange les styles : l’électro, le hip-hop, le reggaeton, la techno, le rock… Dans l’esprit, libertaire, Bagarre est punk. La musique est une musique de club, certes, mais aussi une musique où les textes, revendicatifs, ont toute leur importance et défendent des idées. Des textes comme catharsis de la peur et du mal-être, comme éloge de l’amour et de la liberté. En bref, une musique pour parler, et danser. Bien loin de se définir par un seul style musical, ce qui compte pour Bagarre, c’est le caractère viscéral de la musique. Ce qu’elle nous fait ressentir dans les entrailles. Comment elle nous met des coups et nous bouleverse. Et ça, ce n’est jamais l’apanage d’un seul style.

Après deux EP depuis 2014, la bande a construit ses chansons en tournée, pour accoucher de deux albums, Club 12345 en 2018 et 2019-2019 l’année suivante. Des morceaux portés par des clips colorés, vintage, looks léchés dans des scènes de fêtes, ambiance berlinoise. En concert, le groupe déclenche des pogos dans une hystérie collective et salvatrice, non sans rappeler les lives dantesques de Lomepal. Comme un exutoire à la frustration de la vie quotidienne. Bagarre est né de l’urgence de s’exprimer que ressentent de nombreux jeunes.

Une intensité rare. Une musique qui ne fait pas que s’écouter, mais qui se vit.

Par Aleksien Méry. Crédits photo vignette : @PE Testard

Playlist

"Mourir au club" par Bagarre (Clip Officiel de 2016), 2014

3:48

"Mourir au Club" (live au Pitchfork Festival) par Bagarre, 2018

5:40

« Béton armé » par BAGARRE, 2017

3:32

« Danser seul (ne suffit pas) » par BAGARRE, 2018

3:53

Interview de Bagarre pour "Basique, les sessions", France TV Slash, 2020

13:54

"La Bête voit rouge" par Bagarre, Live aux Eurockéennes de Belfort, 2016

10:27

Vous trouvez qu'il manque un média ?

Créez un compte ou connectez vous pour suggérer d'autres médias.

Se connecter
Logo
HomepageSearchSign inLog inMy profile
About MeloContact us
Composé par Zebrock