Johnny Clegg

Artiste

1953 - 2019

Johannesburg, Afrique du Sud

Qui est Johnny Clegg ?

Né en 1953 dans un petit village près de Manchester, au nord de l’Angleterre, Johnny Clegg n’est encore qu’un bébé lorsque sa mère, qui l’élève seule, l’emmène vivre au Zimbabwe. Quelques années plus tard, c’est à Johannesburg, en Afrique du Sud, que la petite famille s’installe. Très jeune, Johnny Clegg passe son temps à écouter de la musique (normal, lorsqu’on a une mère qui travaille dans une maison de disques !) et se passionne pour la folk et ses plus grands porte-paroles : Woody Guthrie, Bob Dylan… Un jour, il entend des musiciens noirs jouer dans la rue. Il est fasciné par leurs rythmes, leurs danses et leur musique alors inconnus pour lui. À l’époque, l’Afrique du Sud est régie par la politique de l’apartheid, un système raciste qui exige la stricte séparation entre les Blancs et les Noirs. Johnny Clegg s’en fiche, la musique et la culture zouloues sont trop belles et il se lie peu à peu d’amitié avec des artistes de rues noirs qui lui apprennent à jouer et à danser aussi bien qu’eux. On commence à l’appeler « Le Zoulou Blanc », un surnom qu’il gardera toute sa vie.

En 1979, il monte un premier groupe, Juluka, avec son ami le guitariste Sipho Mchunu, mais les autorités censurent leurs morceaux chantés en anglais et en zoulou (du jamais vu !). Juluka s’accroche et avec le succès de leur premier hit « Scatterlings of Africa » en 1982, le groupe devient un exemple de métissage culturel dans lequel se mêlent rythmes africains et sonorités rock. C’est le début du succès, mais le groupe se sépare et Johnny Clegg forme un nouveau projet, Savuka, dont la popularité dépassera les frontières de l’Afrique du Sud pour devenir planétaire avec la sortie de leur premier album Third World Child en 1987. La chanson titre de l’album, « Asimbonanga » deviendra un hymne international contre l’apartheid. Johnny Clegg et Savuka enchaîneront les tournées et continueront de chanter pour l’égalité sociale et raciale en Afrique du Sud jusqu’à la fin de l’apartheid en 1991, la mise en place de la démocratie et l’avènement au pouvoir de Nelson Mandela en 1994.

Mission accomplie pour un Johnny Clegg très populaire en France qui se fera beaucoup plus discret sur scène et en studio dans les années 2000. Malade depuis plusieurs années, il s’éteint dans sa ville, à Johannesburg, en 2019. De nombreux hommages lui sont rendus dans le monde, pour saluer son engagement pour la tolérance et la fraternité entre les peuples. Et pour la qualité de sa musique.

Playlist

« Asimbonanga » par Johnny Clegg et Savuka, 1987

4:18

« Scatterlings of Africa » par Juluka, 1982

3:09

« The Crossing » par Johnny Clegg, 1993

4:21

« Jonathan » par Renaud (dédié à Johnny Clegg), 1988

4:58

Collections

Vous trouvez qu'il manque un média ?

Créez un compte ou connectez vous pour suggérer d'autres médias.

Se connecter
Logo
HomepageSearchSign inLog inMy profile
About MeloContact us
Composé par Zebrock